Cela peut paraître difficilement imaginable quand on se sent au creux de la vague, mais il y a une vie après le burn-out. Cet « après » peut même être plus beau, plus serein et en meilleure cohérence avec soi que « l’avant ». L’annonce de cette vie d’après peut paraître ambitieuse, mais elle est pourtant réelle. A condition de s’autoriser une vraie pause et de laisser du temps au temps pour pouvoir comprendre et se remettre.

La Bulle de Vert a été créée à cette fin par Karine et Stéphane qui ont tous deux connu un burn-out, pour offrir aux personnes qui vivent un syndrome d’épuisement professionnel un lieu d’accueil, d’entraide et d’écoute bienveillante, un endroit où apprendre le temps de la convalescence à lâcher prise et à vivre au jour le jour, et ainsi prendre le chemin de la reconstruction.

Galerie